Médecin du travail de site ?

vendredi 17 janvier 2020

Les médecins du travail des services autonomes ne sont pas oubliés.
Le rapport Expert, Lanouzière et Seiller publié en septembre 2019, préconise d’élever le seuil de salariés permettant un service autonome à 2000 ETP.
Logique purement comptable : ce ne sont plus les individus ni leurs conditions de travail qui sont la cible pour prévenir les atteintes à la santé. Seule compte la possibilité de récupérer de la ressource médicale.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Médecin du travail de site ?